Le cycle Expérience(s) de paysage

En 50 années de travail acharné, les paysagistes ont constitué un formidable gisement d’expériences. Ce demi-siècle constitue une perspective irremplaçable de validation de ces paysages grâce à une dimension temporelle. Il serait utile pour les acteurs du paysage d’en tirer les riches enseignements. C’est le but que la Fédération Française de Paysage se fixe en organisant ces rencontres.

Expérience(s) de paysage • Méditerranée

L’objectif des « Expérience(s) de paysage Méditerranée » est d’organiser un certain nombre de ces rencontres à Marseille avec des intervenants exerçant autour du bassin méditerranéen, illustrant des pratiques et des perceptions variées et unies par la perspective d’un même horizon de mer et de montagnes.

#10 : Sainte-Baume : Paysages en projets !

Pour cette session chorale et exceptionnelle du cycle de conférences-débat « Expérience(s) de Paysage en Méditerranée », nous avons choisi de ne donner la parole ni à un parcours ni à une personnalité du paysage, mais à un grand paysage : celui du Parc Naturel Régional de la Sainte-Baume, dont nous venons de fêter la première année d’existence.

A travers les regards portés sur ce territoire naturel, forestier et agricole exceptionnel aux portes des métropoles marseillaise et toulonnaise, nous tenterons de dresser les portraits de différents projets de paysage et d’observer la mise en débat et en mouvement de ces paysages

Plusieurs témoignages rythmeront le matinée de débats :

  • Perrine Arfaux est chargée de mission Aménagement, Urbanisme et Paysage au sein du Syndicat Mixte du PNR Sainte-Baume ;
  • Les étudiants de l’École Nationale Supérieure de Paysage – Versailles Marseille ont mené l’année dernière un atelier sur ce « grand espace de nature métropolitain » ;
  • L’atelier Akène accompagne le PNR depuis sa préfiguration, à travers le diagnostic paysager et la charte, et continue de le faire aujourd’hui avec l’élaboration de son Plan de paysage ;
  • L’atelier Saltus accompagne le PNR pour l’élaboration de son « manuel paysager et environnemental de la gestion forestière ».

L’objectif est double :

  • interroger la capacité d’un acteur tel que le Parc Naturel Régional à éveiller et entretenir le désir de projets de paysage dans la complexité d’un territoire de 80 000 ha ;
  • donner la parole à la diversité des démarches paysagère (de la maîtrise d’ouvrage à la maîtrise d’œuvre en passant par les études de paysage) pour tenter de caractériser les manières de « faire projet de paysage » en Méditerranée.

L’animation du débat est assurée par Pierre DAVID et Brice DACHEUX-AUZIERE de la Fédération Française du Paysage.